Vos papiers et journaux financent les projets scolaires

 

Ce vendredi 30 mars 2018 en mairie de Liffré, le Maire Guillaume Bégué recevait Ronan Salaün en tant que Président du SMICTOM, et les responsables des associations de parents d’élèves pour officialiser une convention rétroactive autour de la collecte des papiers et journaux. Les bénéfices générés permettent de financer les projets scolaires. Un premier chèque à partager entre l’APEL et la FCPE a été remis à cette occasion, représentant plus 7 tonnes de papier déjà collectées !

 

Du papier pour financer les projets scolaires, il fallait y penser ! C’est le pari lancé par le SMICTOM des Forêts depuis octobre 2017, date à laquelle a démarré le projet. Avant, les habitants jetaient leurs papiers en sac jaune. Aujourd’hui, nous incitons à les déposer dans les colonnes à papier. Grâce à une convention entre la commune, les écoles et le SMICTOM, chaque tonne collectée via ces colonnes nous permet de verser 40 € aux associations de parents d’élèves, informe Ronan Salaün. Cet argent est destiné à financer les visites scolaires, spectacles et autres projets pédagogiques. Tous les types de papiers, secs et non souillés, sont acceptés (courriers, cahiers, catalogues, magazines, publicités…). Sur Liffré, les écoles Ferry-Prévert, Desnos et Saint-Joseph ont mis en place cette collecte.

 

Les journaux collectés à part

 

En parallèle, une seconde collecte vient s’ajouter ; cette fois, il s’agit uniquement des journaux. Là aussi, chaque tonne collectée permet de verser 70 €. Attention, les journaux ne sont pas à déposer dans les colonnes à papier, mais dans une benne spécialement affrétée sur la commune deux fois par an. Son premier passage est prévu du 20 au 27 juin prochain, sans doute sur le parking de l’avenue Jules Ferry. D’ici là, les Liffréens qui en ont la possibilité sont invités à stocker leurs journaux à domicile. Le petit plus ? Les journaux collectés sont valorisés en ouate de cellulose un isolant écologique, par une entreprise à Morlaix.

 

Sensibiliser la jeunesse

 

En tant qu’établissement public de collecte des déchets, le SMICTOM porte une mission de prévention et agit sur plusieurs axes : les bons gestes de tri, le réemploi ou encore la diminution du volume des déchets… La collecte des papiers est un de ces axes. Cette convention a ce rôle pédagogique, explique Ronan Salaün. Les enfants sont les citoyens de demain. Il est important de les sensibiliser pour qu’ils ne soient pas les héritiers d’une situation dégradée. Et en touchant les enfants qui savent très bien véhiculer les messages auprès de leurs parents, ce sont aussi les adultes que nous ciblons.

 

Pratique : six colonnes à papiers se situent rue Jules Ferry, rue de Fougères, place Wendover, rue de la Bretonnière, rue Pierre de Coubertin et rue des Etangs.