Tri du verre : gardons nos bonnes habitudes !

Depuis début avril, les agents du SMICTOM VALCOBREIZH ont constaté que des usagers jetaient du verre dans leurs sacs d’ordures ménagères. Il est rappelé que l’accès aux containers à verre reste possible, sous certaines conditions, et que la collecte est toujours assurée.

 

Des bouteilles ou des pots en verre dans les sacs d’ordures ménagères, depuis quelques jours, les « erreurs » d’aiguillage se multiplient sur le territoire du SMICTOM VALCOBREIZH. « On en trouve de plus en plus dans les sacs d’ordures ménagères. Si, jusqu’à nouvel ordre, la collecte des textiles aux bornes du Relais est suspendue, celle du verre est toujours assurée, explique Jérôme Marquet, directeur du SMICTOM VALCOBREIZH. En cette période de confinement, les gens se demandent surtout s’il leur est possible de se déplacer jusqu’aux containers à verre. »

La réponse est oui. Les usagers peuvent se rendre au point de tri pour y déposer leur verre. « Profitez par exemple de votre sortie « courses » pour y aller, précise Ronan Salaün, président du SMICTOM. Il ne faut pas oublier de se munir de son attestation de déplacement dérogatoire sur laquelle il faut cocher la case «Déplacement pour effectuer des achats de première nécessité. » »

Un coût de traitement multiplié par 10 !

Le président du SMICTOM VALCOBREIZH rappelle aussi que ces mauvais gestes de tri ont un coût pour la collectivité. « Si le verre est déposé parmi les ordures ménagères, il en coûte 100 € la tonne, contre 10 € la tonne s’il est mis dans le container pour recyclage. »

 

Pour suivre l’actualité du SMICTOM VALCOBREIZH, rendez-vous sur sa page Facebook.